Artiste : Stefan Kuhn

La pratique de certains abdominaux peuvent affaiblir le périnée. Les abdos dont la distance entre les épaules et le bassin se raccourcie, ont tendance exercer une pression sur le périnée.

Certains abdominaux néfastes pour le périnée

Les abdominaux à ne pas faire

Entre le bassin et les épaules toutes les parties du corps sont fixes, mis à part les viscères qui sont mobiles et qui se logent ou il reste de la place. Un des buts du périnée est de soutenir les viscères. Si une pression est exercée sur les viscères, le périnée va également subir des pressions.
Les abdos style « enroulé et relevé du buste », « crunchs », « relevé de jambes dos au sol » sont désastreux pour le périnée. Ces enchaînements classiques font souvent plus de mal que de bien. Le renforcement des muscles abdominaux par ces exercices peuvent nuire à d’autres, tel que le périnée.

—>>> Lorsque la distance entre les épaules et le bassin diminue, le volume de l’abdomen diminue et les viscères se logent soit vers l’avant, soit vers le bas. Le périnée qui joue un rôle d’amortissement et de soutient est à ce moment là poussé vers le bas sous forme de pression.
Petit à petit le périnée va s’affaiblir et perdre en tonicité au fur et à mesure que l’on pratique ces séries d’abdominaux.

Les abdominaux qui affaiblissent le périnée



Avoir un périnée affaibli peu engendrer des fuites urinaires liées à l’effort, des pets vaginaux ou bien moins de sensibilité et de plaisir lors de rapports sexuel. L’intensité des orgasmes, quel que soit les zones érogènes stimulées, dépend de la tonicité du périnée.

Imaginez la pression sur votre périnée…

Pensez à une bouteille d’eau en plastique, bouchon ouvert, que vous pressez. L’augmentation de la pression à l’intérieure de la bouteille va pousser l’eau hors de celle-ci. C’est la même pression qui est exercé sur le périnée. S’il n’y a plus de place pour les viscères lors de la pratique d’abdominaux « néfastes », elles vont être projetées vers le bas.

les abdominaux et le périnée


Les abdominaux qui préservent le périnée

Afin de ne pas affaiblir le périnée, il faut libérer l’abdomen en adoptant une posture dont le dos est le plus étiré possible, partant du coccyx au sommet du crâne.
Pour savoir si l’on pratique de « bon abdominaux », il faut posez une main sur le ventre et regardez s’il est sortie (en repoussant votre main) ou bien rentré. Si l’abdomen est rentré, les viscères vont se loger soit vers l’arrière soit vers le haut, ce qui préserve le périnée. Il faut étirer un maximum le dos pour que le ventre rentre. A aucun moment vous devez avoir un petit bidouillou qui sort. Le ventre doit toujours être à plat ou rentré.

Quelques autres sports néfastes pour le périnée

Outre la pratique des abdominaux types crunch, le jogging, le trampoline, la gymnastique acrobatique, le saut, le basket-ball, le handball et le tennis sont générateur de micro-chocs, et peuvent affaiblir le périnée. Ces sports entraînent une augmentation de la pression exercée sur le périnée liée aux impacts sur le sol. C’est ainsi que le périnée s’affaibli petit à petit et perd en tonicité.
De plus, c’est quand vous pratiquez ce type d’activités que vous pouvez avoir de petites fuites urinaires.

les abdominaux et le périnée


Chères lectrices, prendre soin de son périnée est essentiel pour un confort quotidien.
Avoir un périnée en « bonne santé » vous apportera plus de bénéfices qu’un ventre avec des abdominaux visibles. Abandonnez cette méthode « crunch » si connu et répandu pour adopter de nouveaux exercices qui sur un plan musculaire seront moins difficiles et plus valorisant.